Qui se cache derrière Milgram de savoirs ?

Milgram de Savoirs, c’est un podcast de psychologie scientifique mené par une équipe interuniversitaire.
Le projet est né il y a quelques années au Center for Social and Cultural Psychology de l’Université libre de Bruxelles. Milgram de Savoirs a bien grandi, et aujourd’hui, les douces voix que vous entendez sur les ondes sont issues de diverses universités :

Olivier Klein

Professeur de psychologie sociale à l’Université Libre de Bruxelles

Mes intérêts de recherche sont la mémoire collective, les théories du complot, la désinformation, la psychologie du genre et du sexisme.
Au sein du podcast, je suis parfois intervieweur, et j’ai également été invité. Actuellement directeur du CeSCuP, et à l’origine du projet Milgram de Savoirs. 

Mes hobbies : Observation et photos d’oiseaux, jogging, dessin.
Mon livre préféré: Speak Memory (Autres rivages en Français) de Vladimir Nabokov,
Mon film favori : Short Cuts de Robert Altman,

Mon épisode de Milgram de Savoirs préféré est celui où l’on a interviewé Jean-Claude Croizet, au sujet des inégalités sociales à l’école.
Quelque chose que j’apprécie mais dont j’ai honte: le whooper du Burger King,

Anecdote: il a fallu enregistrer 3 fois l’épisode avec Benoit Dompnier car nous étions pris de fous rires… 

Sarah Leveaux

Doctorante à l’Université Lumière Lyon 2 

Mon sujet de thèse vise à comprendre, de manière assez fondamentale, le lien entre émotions et représentations sociales, à savoir “comment nos expériences émotionnelles (exceptionnelles et ordinaires) influencent nos connaissances, croyances et savoirs sur le monde”, à travers l’étude du contexte de la pandémie du Covid-19. 

“Ambassadrice 100g”

Au sein de Milgram de savoirs, je représente et coordonne actuellement le pôle 100g. J’ai eu la chance de participer à la fondation de ce projet aux côtés d’Olivier Klein, de Julia Eberlen et de Kenzo Nera durant mon stage de fin de Master ! Depuis, Milgram a dépassé ce que nous projetions pour ce projet et nous suivons cette aventure avec tellement de joie et d’enthousiasme ! 

Dans la vraie vie, je fais de la moto, je suis toujours partante pour randonner ou pour un pique-nique, je hais le patriarcat (et le système capitaliste), j’adore la photographie, les activités manuelles (broderie, aquarelle and co), faire grandir des plantes, etc. Mais surtout… j’adore les Gifs de poubelles (joie de vivre assurée à chaque visionnage), le comique de répétition et l’humour absurde ! 

Ma devise favorite : “Pas de problème, que des solutions”.

Magali Beylat

Doctorante à l’Université catholique de Louvain

Au travers de mes recherches doctorales, je cherche à comprendre  quand une ressemblance ou une complémentarité entre les systèmes de motivation des leaders et des suiveurs peut aboutir à plus de motivation et de satisfaction au travail… 

J’aime beaucoup le yoga et l’escalade que j’essaie de pratiquer le plus souvent dans la nature et au soleil ! Par exemple, en ce moment, j’essaye de profiter de chaque occasion pour découvrir les belles falaises autour de Namur en Belgique. 

Je suis aussi une inconditionnelle des podcasts, sur l’histoire, la politique, les récits personnels… ils m’accompagnent quand je cours, m’occupe de mes plantes, cuisine, partout !  C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai rejoint l’équipe de Milgram en mars 2021.

Pascaline Van Oost

Doctorante à l’Université Catholique de Louvain

Dans ma thèse, je m’intéresse aux questions de préjugés, en particulier à la façon dont les individus justifient l’expression de préjugés.
De manière générale, je suis très intéressée par les questions de psychologie politique : la confiance dans le pouvoir, l’action collective, les luttes entre les groupes, etc.

Dans le podcast, je suis responsable de la coordination, même si j’adore aussi prendre part aux interviews 1000g et que je participe parfois à la rédaction et à l’enregistrement des épisodes 100g.

Dans la vie, j’adore la seconde main. Je peux donc passer des heures à arpenter les magasins vintage, de seconde main et les brocantes. Et puis bien sûr, j’adore manger. J’ai cette réputation d’avoir toujours un morceau de chocolat pas bien loin. C’est peut-être aussi dû à mes origines belges. Mon film préféré est sans doute Harry Potter à l’école des sorciers, emprunt de nostalgie et de féérie.

Mon épisode de Milgram de Savoirs favori est sans doute le tout premier, sur l’expérience de Milgram et l’obéissance à l’autorité. Toute petite je me souviens avoir posé cette question “Pourquoi les allemands étaient-ils méchants ?” à l’école, lors d’une rencontre avec les grands-parents traitant de la 2ème guerre mondiale. Le fait que l’humain soit fondamentalement mauvais ou bon, dans ses actions envers autrui, m’avait pas mal questionné. Et puis des années plus tard, l’expérience de Milgram a marqué les débuts de ma rencontre avec la psychologie sociale, comme pour beaucoup d’entre nous. Ce premier épisode, qui questionne l’interprétation à donner à ces résultats, est fascinant. Et puis, c’était le début de l’histoire de Milgram de Savoirs …

Kenzo Nera

Post -doctorant à l’ULB

Autrefois doctorant, aspirant FNRS au sein du CesCuP. Je m’intéresse aux liens entre croyances complotistes et identités collectives, et plus précisément, à la façon dont les croyances complotistes peuvent aider les individus à développer une identité positive. Je m’intéresse également à la stigmatisation du complotisme, ainsi qu’à la façon dont on définit le complotisme et les théories du complot dans la recherche.

Après un postdoc d’un an à l’UCLouvain, je suis de retour à l’ULB pour un postdoc de trois ans durant lesquels j’étudierai la façon dont les croyances complotistes biaisent le traitement de l’information.

Je suis par ailleurs amoureux de musique en tous genres, et musicien de jazz (harmonica et chant), et grand amateur de jeux vidéos (comme finalement pas mal de gens dans le monde académique, mais il ne faut pas trop le dire).

Julia Eberlen

Logisticienne de recherche à l’Université Libre de Bruxelles

Mes intérêts (de recherche, dans la vie) sont très divers, ce qui est une partie de ma motivation de participer à ce projet: il y a trop de thèmes passionnants dans le domaine de la psychologie pour une seule vie de chercheuse ! 

J’ai fait ma thèse sur la thématique de l’apprentissage des stéréotypes, avec des déviations dans les domaines de la science ouverte et la protection des données privées. 

Mon rôle dans Milgram de Savoirs, c’est “un peu de tout”, mais surtout, je m’occupe du site web. 

Un dimanche après-midi parfait non-scientifique pour moi, c’est un projet de tricot, broderie, dentelle ou autre travail manuel, et un livre audio qui remonte le morale, par exemple “The Countess Conspiracy” de Courtney Milan. 

Inès Mentec

Doctorante à l’Université libre de Bruxelles

Ma thèse porte sur le rôle de la positivité ou négativité de nos expériences conscientes : nos émotions, sensations, ressentis… Celles-ci pourraient avoir un rôle motivationnel et nous guiderait dans nos choix du quotidien. La conscience aurait alors une fonction et ne serait pas seulement un effet collatéral de notre activité cérébrale (comme le pensent certain.e.s chercheur.se.s). (Passion n°1 : les sciences cognitives)

Au sein du podcast, je touche à de plus en plus de choses : re-lecture et écriture de 100g, préparation et interview 1000g,… Mon épisode préféré est sans doute le 100g écrit par Sarah sur la perception humaine du hasard. (Passion n°2 : la vulgarisation)

En dehors du laboratoire, je passe mon temps à lire des essais féministes (Passion n°3), danser (du modern jazz) et gérer la compagnie de danse dont je suis la présidente (Passion n°4), m’occuper de mes plus de 20 plantes d’amour qui ont chacune un prénom (Passion n°5), et prendre des photos ou aller voir des expo (Passion n°6). 

Joanna Banach

Je suis doctorante à l’Université de Gand, au sein du laboratoire de la Professeure Emilie Caspar (moralsocialbrain.com).

Ma thèse consiste en une investigation des processus neuronaux, cognitifs et comportementaux liés aux biais sociaux à l’encontre des personnes détenues et anciennes personnes détenues. Mes recherches m’amènent donc à m’intéresser aux domaines de la psychologie sociale, des neurosciences sociale et cognitive, de la psychologie morale et de la psychologie forensique. Si vous souhaitez en savoir plus au sujet de mes recherches, vous pouvez consulter mon blog (rédigé en anglais) : biasesinthematrix.com. 

J’ai d’abord intégré le podcast Milgram de savoirs en tant que stagiaire, ayant notamment rédigé un 100g visant à déconstruire le neuromythe du « cerveau droit » et du « cerveau gauche », et me voilà maintenant officiellement membre !

Ancien·ne·s membres

Farrah Tbal

Psychologue sociale et interculturelle et conseillère en orientation à l’Université libre de Bruxelles, je continue mon chemin avec un master complémentaire en psychologie clinique. 

La thématique qui me tient particulièrement à cœur est celle de l’identité. 

Le sourire aux lèvres, je souhaite que ce podcast soit un relais entre le monde de la recherche en psychologie et le monde intéressé par la psychologie.